image38

Le début d'une passion !

Il est difficile à reconnaître mais comme son épouse est derrière, vous avez deviné qu'il s'agit du Président de notre Club de Pêche ramenant son premier Thon en 1988 sur le quai de La Grande Motte.

Mr Serge Roux avec une très belle prise de 250 Kgs !!

 

image39

Thons Obèses du Canada

La pêche au thon dans certains endroits du globe comme au Canada attire nos amis qui vont à la rencontre du poisson de leur vie. La pêche se pratique généralement en "No Kill" et il y a un très faible prélèvement. Le capitaine avait choisi ce jour là un prélèvement et notre ami Pierre à immortalisé ce souvenir.

image40

Technique de pêche

La pêche au Broumé

 Qu’est-ce-que la pêche au broumé ?

D’origine méditerranéenne, la technique du broumé est actuellement utilisée à travers le monde entier. Pratiquée uniquement en bateau et au large des côtes, elle consiste à amorcer une zone afin de stimuler l’appétit des poissons et les attirer vers l’embarcation.
Elle s’effectue au mouillage et généralement sur des fonds compris entre 30 et 100 m. Les bancs de poissons (principalement de gros spécimens) qui croisent la trace du broumé remontent alors dans le courant jusqu’aux lignes eschées et placées dans le sillage direct de l’amorce. 

Quelles espèces peut-on capturer au broumé ? Thon rouge – espadon – dorade coryphène – germon – girelle – sarran – rouquier- castagnole – aublade – daurade royale et grise – pagre – denti – maquereau – sériole – bonite – billard – requin – raie – pélamide etc 

Comment préparer le broumé ?

Le broumé se prépare de différentes façons, mais avant tout, il faut savoir une chose essentielle : le concocter vous même c’est devoir affronter une terrible odeur dont vous ne serez pas prêt de vous défaire.
Vous êtes tout de même prêt à relever le défi ?
Le broumé le plus classique est celui à base de sardine. Ce poisson présente l’avantage d’être très apprécié par de nombreux prédateurs qui en sont particulièrement friands !
Il se prépare avec une bouillie de sardines broyées et hachées, du pain rassis ou de la farine, de l’huile de sardine, de l’eau et du sable pour alourdir le tout.
En fonction de vos proies, vous pourrez varier la composition de votre broumé. Le maquereau donne de bons résultats sur les gros pélagiques, l’anchois fait succomber les poissons de taille moyenne tandis que la chair de moules et la crevette sont les ingrédients idylliques pour appâter les sparidés et poissons de roche.
Néanmoins, si vous voulez vous simplifier la tâche et ne pas vous attirer les foudres de vos proches ou de votre voisinage avec son odeur nauséabonde : sachez qu’il existe dans les commerces des préparations de broumé prêtes à l’emploi.

Pourquoi utiliser un broumégeur ?

Brouméger régulièrement (sans pause de plus de 5 min) est une condition primordiale pour la réussite de votre pêche. C’est cette trainée qui attire les prédateurs qui retrouvent ainsi sa source sans difficulté ! Pour vous aider, un broumégeur automatique est grandement utile, il se charge de déverser les quantités nécessaires à des intervalles constantes sans que vous n’ayez plus à vous en préoccuper !

Quel matériel utiliser pour pêcher au broumé ?

Cette pêche nécessite un matériel robuste, adapté aux mensurations des poissons souvent capturés grâce à cette technique. Une canne et un moulinet à jig ; un moulinet garni de nylon 35/100 ou de la tresse ; un bas de ligne d’1m50 en fluorocarbone plombée ou non ; un émerillon baril ; un hameçon triple ; un montage avec flotteur ou plombé sont autant d’outils qui vous permettront de prendre de beaux, grands et bons poissons !

Plus de détails...

Le Matériel pour la pêche au Broumé